Tout savoir sur la capacité d’emprunt


En France, lorsqu’une personne ou un couple désire emprunter une somme d’argent pour réaliser un achat immobilier, elle doit savoir quelle est sa capacité d’emprunt. En effet, il faut savoir qu’il existe des règles utilisées par les organismes financiers prêteurs basées sur le taux d’endettement.

Comment calculer sa capacité d’emprunt par rapport au taux d’endettement ?

Le taux d’endettement maximal autorisé est de 33 % pour calculer sa capacité d’emprunt dans le cadre d’une acquisition immobilière à l’aide d’un crédit consenti par un organisme financier. Ce taux d’endettement tient compte des revenus et des charges. Toutefois, ce taux n’est pas réglementaire, mais d’usage commun. Certaines banques considèrent qu’un endettement supérieur à ce taux est un risque et d’autres préfèrent se baser sur le « reste à vivre » ainsi que le quotient familial. Ce pourcentage de 33 % est donc modulable surtout si les revenus sont conséquents et peut donc être dépassé de 3 à 5 % environ par certaines banques. Sinon la formule pour le calculer reste simple :

Le taux d’endettement est égal aux charges générées par l’emprunt multipliées par cent et divisé par les revenus nets. Attention toutefois aux revenus et charges pris en considération, car ils sont différents d’un établissement bancaire à l’autre.

Quels sont les revenus et charges pris en compte ?

Investissement locatif

Les revenus sont toujours ceux qui sont fixes comme les salaires nets, les pensions diverses, les allocations insaisissables et les revenus fonciers qui sont toujours minorés, car il peut y avoir éventuellement des pertes de loyers.

Exemple d’un calcul standard

La capacité d’emprunt, si elle ne doit pas dépasser 33 % des revenus sera alors comptée comme suit :

Capacité d’emprunt égale aux revenus nets multipliés par 33 % moins la charge d’emprunt. Par exemple :

  • 2 salaires pour un couple avec 2 enfants = 3000 € + 200 € d’allocations familiales, soit 3200 € de revenus.
  • Prêt véhicule 200 € + prêt à la consommation = 50 €, soit 250 € de charges.

Sa capacité de remboursement est donc de : 3200 X 0,33 – 250 = 806

Ce qui veut dire en clair que le montant mensuel du remboursement ne pourra pas excéder 806 €.

fr ch be lu